Agenda
En un clic

  Permanence des élus

  Travaux en cours

  Vos démarches en mairie

  Interdictions temporaires

  Roscanvel infos

  Contactez la mairie

  Covoiturage

  Accès restreint

» » » » Fontaine de Quélern
Exporter en pdf  Exporter en pdf



Sous la caserne de Sourdis se trouve, en bordure de falaise, au niveau de la grève, un curieux édicule connu depuis le siècle dernier sous le nom de « Fontaine de Quélern ». A cet endroit jaillit une source d’eau ferrugineuse qui semble prendre naissance à proximité du réduit de Quélern. Bien connue des habitants, cette « ligne » de sources alimentait de nombreux puits de ferme : l’une d’elles a été remise à jour et fournissait même en eau la caserne située en contre-bas.

 

Vers 1880-1890, un pharmacien de Brest eut l’idée d’aménager le point d’eau sur la grève et d’en faire le commerce sous le nom de « Eau de Quélern ». La réclame en soulignait les vertus pour les enfants mal portants et pour les convalescents. H. de Crozé, qui lança la Pagode, la recommandait à ses hôtes, notamment parisiens, invités à en faire une cure. Henri Quéffelec, dont la famille passa à partir de 1925 ses vacances à la caserne Sourdis, raconte dans ses souvenirs que sa grand-mère faisait grand cas de cette eau supposée réparer les fatigues du jeune collégien.

 

Aujourd’hui, le petit bâtiment a encore fière allure mais plusieurs effondrements ont modifié l’écoulement des eaux.