Agenda
En un clic

  Permanence des élus

  Travaux en cours

  Vos démarches en mairie

  Interdictions temporaires

  Roscanvel infos

  Contactez la mairie

  Covoiturage

  Accès restreint

» » » » Les Capucins
Exporter en pdf  Exporter en pdf



L’îlot des Capucins est un îlot rocheux au pied de la falaise de la commune de Roscanvel. Son nom vient d’un rocher à proximité de l’îlot, qui a la forme d’un moine en prière. Sa position est stratégique à l’entrée du goulet de Brest. Le fort contrôle la totalité de la baie de Camaret. La vue est entièrement dégagée de la pointe du Grand Gouin, au fort de Bertheaume.

 

Le fort est construit en 1848 d’après les plans que Vauban avait dessinés quelques 150 ans plus tôt. Le magasin sous roc est creusé dans la pierre et de ce fait cet îlot rocheux est creux. Tout le casernement est en schiste et granite et s’intègre parfaitement au paysage. L’ouvrage comprend une batterie de rupture sous roc, une batterie à tirs rapides.

 

Un escalier profond, en partie taillé dans la roche, descend dans les entrailles du rocher jusqu’à la batterie de rupture. Les énormes pièces d’artillerie coincées dans les deux grandes salles devaient perforer la coque des cuirassés de l’époque. La portée des canons était importante, mais en fait, ils devaient tirer quasiment à bout portant par les étroites ouvertures percées dans le rocher et devaient calculer le bon angle de tir car sinon les obus pouvaient ricocher sur l’eau et atteindre l’autre rive où se trouvait le fort jumeau de Cornouaille, le Fort du Léon.

 

 

La poudrière est juste à l’entrée de la batterie avec ses doubles parois, en partie effondrées aujourd’hui, pour maintenir par une ventilation la poudre bien sèche. L’îlot est relié à la terre par un magnifique pont construit plus tard, en 1859, par le génie militaire dont il porte la signature (G M). Le pont est lui aussi construit en schiste provenant du rocher lui-même et en granite de Kersanton.

 

Autrefois il y avait un wagon qui descendait la pente abrute d’en haut de la falaise jusqu’au fort pour l’aprovisionnement. Aujourd’hui les toits sont manquants mais les casernements sont relativement bien conservés.

 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site